Vous ne savez pas quel matériau choisir pour construire votre garage ? Nous vous aidons à faire le bon choix !

Le choix du type de matériau pour construire son garage dépend de la configuration du garage lui-même (indépendant, accolé, enterré, double, etc.), de ses dimensions, mais aussi de votre budget et du règlement d’urbanisme (ou PLU) en vigueur dans votre zone.
Les matériaux les plus utilisés sont le parpaing, avantageux, mais moins esthétique que le bois, avec ses qualités chaleureuses et isolantes. Le garage préfabriqué en bois est une solution rapide et peu onéreuse. Retrouvez tous nos conseils sur les matériaux à choisir pour la construction de votre garage.

Les différentes configurations de garages

Avant de décider du matériau, il est nécessaire d’avoir une idée du type de garage que vous souhaitez et sa superficie. Plusieurs configurations existent :

  • Enterré : il permet de préserver votre terrain et les espaces extérieurs de votre habitation. Il offre une bonne isolation thermique avec une porte isolante adaptée.
  • Semi-enterré : à privilégier sur des terrains en pente. Elle permet un gain de place intéressant, mais nécessite des travaux conséquents (murs de soutènement, rampe d’accès, toiture, etc.).
  • Accolé : le garage est accolé à la maison et peut être construit sous la forme d’une extension. Il permet d’avoir un accès direct depuis la maison.
  • Indépendant : le garage est détaché de la maison. Cette solution est pratique lorsque vous utilisez votre garage uniquement pour y garer votre voiture et d’autres objets dont vous n’avez pas un usage quotidien (moto, vélos, outillage, tondeuse, etc.).
  • Double : si vous avez deux voitures à garer ou si vous souhaitez bénéficier d’un espace de rangement additionnel.
  • Carport : il s’agit plutôt d’un abri pour véhicule que d’un garage. Les matériaux utilisés sont le bois ou l’aluminium.

Les parties à construire dans un garage

Le choix des matériaux dépend de vos besoins et de votre budget. Le coût varie également en fonction des différentes parties du garage :

  • Sol : pour les fondations, les professionnels du métier recommandent de couler une dalle en béton qui est solide et résistante. Le béton peut être laissé brut ou recouvert d’un revêtement de sol : carrelage, résine époxy ou lino.
  • Murs : le parpaing est le matériau le plus prisé pour son prix bas, ses qualités d’isolation et sa facilité de pose. Le bois est très recherché pour ses qualités esthétiques et isolantes. Un garage en brique est tout à fait possible pour préserver l’harmonie esthétique de votre habitation.
  • Toit : plat ou en pente, il est fait du même matériau que la toiture de la maison dans un souci d’esthétique. La couverture peut être en zinc, en acier, en tuiles, en bois ou en béton.

Les matériaux pour portes de garage

Il existe différents matériaux pour les portes de garage :

  • Aluminium : très résistant aux intempéries et inoxydable, l’acier est un matériau léger et silencieux et convient bien aux habitations plutôt modernes.
  • Bois : outre ses qualités esthétiques, le bois est isolant et il résiste bien aux intempéries. Sa pose est néanmoins complexe en raison de son poids.
  • Acier : résiste très bien aux intempéries et aux chocs, mais son isolation est faible et c’est un matériau relativement lourd.
  • PVC : matériau le plus avantageux, le PVC est léger et procure une bonne isolation thermique.

Les différents types de portes de garages

  • Basculante : la porte est en un seul panneau et elle bascule vers le haut pour venir se loger dans le plafond. Le bois, le métal ou le PVC conviennent pour ce type de porte (prix : de 300 euros pour le PVC jusqu’à 2 500 euros pour les autres matières).
  • Pliante : c’est une porte en accordéon à plusieurs vantaux. Le bois et le PVC sont à privilégier pour ce type de porte (prix : à partir de 250 euros pour le PVC et jusqu’à 2 500 euros pour une porte en bois exotique).
  • Battante : la plus économique (prix : entre 200 et 600 euros), elle possède deux vantaux s’ouvrant sur l’extérieur. Le bois et l’acier sont adaptés aux portes battantes.
  • À enroulement : c’est la porte « gain de place ». Elle est constituée de lames en aluminium et elle s’ouvre par le haut (prix : entre 300 et 3 000 euros pour les modèles haut de gamme).
  • Sectionnelle : c’est la porte idéale pour les petits garages. Elle ressemble à un volet roulant et les matériaux utilisés sont le bois et le PVC (prix : à partir de 300 euros pour le PVC et jusqu’à 3 500 euros pour les modèles de portes les plus sophistiqués).

PLU et règlement d’urbanisme

Le règlement d’urbanisme est variable d’une commune à l’autre. Il est donc nécessaire de consulter le plan d’urbanisme de votre zone, disponible à la mairie de votre commune. En règle générale, les garages avec une emprise au sol inférieure à 20 m2 ne requièrent pas de permis de construire et une simple déclaration de travaux suffit.
Cependant, si votre commune possède un PLU, il est possible que celui-ci pose des limites à certaines configurations de garage. Avant de faire établir des devis, il est préférable de vous renseigner auprès de votre mairie afin de leur présenter votre projet.

Extension maison : Conseils pour agrandir votre maison