Étude de sol : faut-il faire appel à un architecte ?

Vous avez un projet de construction d’une maison ou de dépendance de jardin. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est conseillé de faire réaliser une étude de sol avant les travaux. Elle permet de détecter tous risques naturels pouvant perturber la construction et de proposer les fondations appropriées.
Cet examen est en général confié à un bureau d’études spécialisé. Mais faut-il réaliser une étude de sol avec un architecte ?

Qu’est-ce qu’une étude de sol ?

Une étude de sol permet de déterminer si le terrain dispose des caractéristiques nécessaires à la construction d’une maison. Il existe deux types d’études de sol.

Étude de sol préalable (G1)

Elle détermine la nature du sol, les premiers risques géologiques et le type de bâtiment envisageable. Elle doit être fournie par le vendeur du terrain. Mais l’étude de sol G1 n’est pas suffisamment approfondie lorsque vous avez un projet de construction.

Étude géotechnique de conception (G2)

Elle prend en compte la disposition et les caractéristiques de la maison, et préconise les techniques de construction associées. Notamment en matière de fondations. L’étude de sol G2 sécurise le projet de construction et pérennise votre future maison. Elle aide le maître d’ouvrage dans le choix du constructeur.

Étude de sol : pourquoi faut-il en discuter avec son architecte ?

Vous disposez d’un terrain et nourrissez le projet d’y construire une maison. La première étape consiste à faire réaliser une étude géotechnique pour déterminer la viabilité de votre projet. Elle sera confiée à un cabinet d’études spécialisé.

Un avis éclairé

À la réception du rapport contenant des prescriptions géotechniques, discutez-en avec votre architecte avant tous travaux. Vous éviterez un éventuel dépassement de budget ou, pire, un arrêt du chantier. La conclusion du bureau d’études ne présente aucun risque géologique ? L’architecte peut démarrer la conception des plans de votre maison.

Le devoir de conseil

Le bureau d’études relève un risque de glissement de terrain ? L’architecte a le devoir d’exercer sa responsabilité de conseil :

  • émettre des réserves sur le projet ;
  • proposer la mise en oeuvre de fondations appropriées ;
  • dissuader le maître d’ouvrage de continuer le projet en cas de risque élevé ;
  • adapter les plans de la maison à la nature du sol ;
  • veiller à l’exécution des conseils du bureau d’études par les entreprises.

Quel coût à prévoir pour une étude de sol ?

Le coût d’une étude de sol dépend de plusieurs facteurs :

  • le type de sol ;
  • la situation géologique du terrain ;
  • la taille de la construction ;
  • la présence de maisons à proximité du chantier.

L’étude géotechnique représente en moyenne 1 % du prix de la construction. Ce coût peut paraître élevé. Mais avec une étude de sol, vous pourrez réaliser des économies sur le prix de l’assurance dommages-ouvrage souscrite lors de la signature du contrat de construction.
Il n’existe pas de barème de prix pour les études de sol. Demandez plusieurs devis et comparez les prix avant de signer un contrat avec un bureau d’étude.

Construction d’une maison : pourquoi faut-il faire une étude de sol ?

L’étude de sol sécurise le déroulement d’un chantier et préserve le maître d’ouvrage de futurs litiges.

Que dit la loi ?

Depuis le 01/01/2020, la loi ELAN rend obligatoire l’étude de sol lorsque l’ouvrage se trouve dans une zone soumise aux mouvements de terrain. L’étude géotechnique est applicable :

  • à la vente d’un terrain constructible ;
  • à la réalisation d’un contrat de construction.

Quels sont les avantages d’une étude de sol ?

Votre terrain n’entre pas dans le cadre de la loi ELAN. Le maître d’ouvrage est dispensé de l’étude de sol. Faut-il pour autant se passer de cette étude géotechnique ?

  • L’étude de sol permet au maître d’oeuvre de réaliser des fondations adaptées à la nature du terrain. Vous éviterez ainsi d’éventuels désordres survenus plus tard à la construction. Ils engendraient l’exécution de travaux exorbitants pour reprendre les fondations de votre maison.
  • L’étude géotechnique protège le maître d’ouvrage des dépassements de budget liés aux aléas découverts pendant la durée du chantier. Sans compter les risques de moins-value pour la maison.
  • Certaines compagnies d’assurance réclament une étude de sol avant d’accepter votre souscription au contrat dommages-ouvrage.
  • L’étude des sols permet aussi de vérifier la présence de nappes phréatiques ou de rivières souterraines, information indispensable à connaitre pour l’aménagement d’un sous-sol et la construction d’un garage enterré.

En résumé

De nombreux sinistres constatés sont liés à la nature du terrain. C’est pourquoi le constructeur, le maître d’oeuvre et l’architecte ne démarrent pas un chantier sans une étude de sol.

  • Ils offrent au maître d’ouvrage des conditions optimales pour la réalisation du projet de construction de sa maison.
  • Ils évitent les risques d’arrêt des travaux à cause de sols non conformes. Ce qui entraînerait à coup sûr un dépassement de budget pour les travaux.

Pour payer le juste prix, n’hésitez pas à faire établir plusieurs devis pour votre étude de sol. Vous pourrez ainsi choisir le meilleur bureau d’études.

A lire également : Les caractéristiques de l’ossature métallique pour une extension

Extension maison : Conseils pour agrandir votre maison