Comment éviter l’humidité au sous-sol ?

De nombreuses maisons, neuves ou anciennes, peuvent être confrontées à des problèmes d’humidité. Dans la plupart des cas, c’est le sous-sol qui est concerné. Cette pièce, généralement construite sous terre, est située juste au-dessus des fondations où l’eau peut s’introduire.
Le sous-sol peut aussi être humide pour d’autres raisons : infiltrations par des fissures, ventilation défectueuse, absence de fenêtres, isolation des murs de mauvaise qualité…
Un taux d’humidité élevé dans un sous-sol n’est pas à prendre à la légère ! Les conséquences sur l’état de l’habitation et sur la santé de ses occupants peuvent être graves. Vous souhaitez savoir comment éviter l’humidité au sous-sol de votre maison ?
Nous vous expliquons ici quelles sont les causes de la présence d’humidité dans une cave, ses conséquences et les solutions à mettre en oeuvre pour y remédier.

Les origines de l’humidité au sous-sol

Plusieurs facteurs environnementaux peuvent entraîner un taux d’humidité élevé au sous-sol. Trois causes sont particulièrement identifiées.

La condensation

La condensation est due à la vapeur d’eau présente dans l’air qui se liquéfie avec une chute de la température, au contact d’un élément froid. Cette vapeur d’eau peut provenir des murs dotés d’une mauvaise isolation ou d’appareils électroménagers, comme une machine à laver ou un sèche-linge.
Les buanderies et les cuisines en sous-sol sont effectivement des sources potentielles d’humidité.

Les fuites

Les fuites d’eau sont à l’origine de nombreux désagréments dans les caves. Une fuite peut être visible, au niveau d’un appareil électroménager, d’un tuyau ou d’un robinet.
Une fuite invisible, comme dans un tube encastré, peut générer une grande quantité d’humidité au sous-sol si elle est décelée tardivement. Une tache humide sur un mur, le sol ou le plafond peut indiquer la présence d’une fuite cachée.

Les infiltrations

L’humidité du sous-sol peut également provenir de l’extérieur sous forme d’infiltrations. L’eau de ruissellement et les nappes phréatiques peuvent pénétrer dans les murs d’un bâtiment par des fissures ou en traversant un matériau peu étanche. L’humidité peut également remonter par les fondations si les matériaux employés pour la maçonnerie sont trop poreux.

Les conséquences de l’humidité au sous-sol

Il est indispensable de résoudre rapidement les problèmes d’humidité au sous-sol en faisant appel à un professionnel si cela est nécessaire. Sans traitement, l’humidité peut engendrer divers problèmes, que ce soit au niveau de votre maison ou de votre propre santé.
Un taux d’humidité élevé détériore considérablement les matériaux. Si vous avez des portes ou un plancher en bois, ils finissent par gondoler et se déformer. Le béton et les autres matériaux de maçonnerie ont tendance à se dégrader au niveau de leur structure, ce qui cause des effritements et des fissures.
Les tissus rendus humides favorisent le développement d’odeurs désagréables. Avec le temps, du salpêtre et de la moisissure peuvent s’installer. Votre santé peut en subir les conséquences, avec l’apparition d’allergies diverses ou de réactions asthmatiques.
En l’absence de travaux pour supprimer l’humidité au sous-sol, celle-ci gagne peu à peu les étages supérieurs de votre intérieur. Cela peut entraîner une propagation des moisissures tout en accentuant les risques d’allergies ou de difficultés respiratoires. Cette situation a également des répercussions sur vos finances. Une maison plus humide peut nécessiter davantage de chauffage pour maintenir une bonne température intérieure.

Les solutions à mettre en place pour éviter l’humidité au sous-sol

Afin d’éviter tous ces problèmes, il convient d’éliminer rapidement les sources d’humidité. Après avoir identifié la cause de la présence d’humidité, deux options s’offrent à vous.

Traitement extérieur

Pour empêcher l’introduction d’eaux souterraines au sous-sol, il est possible d’appliquer différents traitements à l’extérieur des murs. Toutefois, ces travaux sont difficiles à mettre en oeuvre et doivent être réalisés par un expert en construction et en bâtiment.
Cela consiste à creuser jusqu’à la fondation pour y appliquer une membrane ou un enduit qui imperméabilise la structure. En complément de cette intervention, vous pouvez demander l’installation d’un drain français pour dévier les eaux souterraines loin des murs de votre habitation.
Une imperméabilisation par l’extérieur est coûteuse et doit faire l’objet d’une déclaration auprès de votre commune. Elle n’est pas toujours réalisable, notamment si vous habitez en ville. Vous devez alors vous rabattre sur un traitement par l’intérieur.

Traitement intérieur

La solution la plus simple consiste à aérer correctement votre sous-sol. Une aération efficace empêche l’air humide de stagner et permet à la condensation de s’évaporer plus rapidement.
Si cela est possible, vous pouvez opter pour la pose de fenêtres ou pour l’installation d’une ventilation mécanique (VMC ou VMI). Le chauffage du sous-sol est également une alternative intéressante pour éviter l’humidité grâce à une élévation de la température.
En cas d’infiltrations, l’idéal est d‘appliquer un produit imperméable sur les murs et le sol de votre cave. Utilisez du mastic ou de l’enduit hydrofuge pour combler les fissures où peut entrer l’humidité. Vous pouvez également isoler vos murs et vos sols avec l’application d’un enduit ou d’une toile imperméable.
Notez que l’utilisation d’un déshumidificateur peut être bénéfique de façon provisoire.

Demander l’expertise d’un spécialiste reste la meilleure solution pour savoir quelle action effectuer pour éviter l’humidité dans votre sous-sol. Il saura établir un diagnostic précis de votre habitation et pourra vous proposer une solution adaptée à votre situation.

Extension maison : Conseils pour agrandir votre maison