Rénovation : ouvrir un mur porteur avec un maçon

Vous souhaitez agrandir votre espace de vie ou votre chambre à coucher. Votre cuisine manque de luminosité et la création d’une fenêtre dans l’une de vos façades réglerait le problème. La solution est d’ouvrir un mur avec un maçon.
Ouvrir un mur non porteur présente peu de contraintes. La situation se complique avec un mur porteur, car cette construction nécessite l’avis d’un maçon. Expert en la matière, il pourra vous conseiller sur la meilleure façon de procéder pour réaliser votre projet sans impacter la structure de votre bâtiment.
Plusieurs étapes sont nécessaires pour mener à bien ce projet : autorisation préalable, diagnostic relatif au mur, choix de l’entreprise de maçonnerie chargée des travaux présentent la démolition ou l’ouverture à proprement parler. Suivez le guide pour réaliser vos travaux d’aménagement sans encombre.

Techniques pour déterminer la nature de votre mur

Vous pouvez tenter de déterminer seul si vous souhaitez ouvrir un mur porteur ou une simple cloison de séparation. Un mur de façade extérieure sera toujours porteur. Un mur intérieur sera sans doute porteur si son épaisseur est supérieure à 15 cm.
Seconde astuce : le bruit. En tapant contre votre mur, si le son est sourd, il s’agit sans doute d’un mur porteur en pierre ou en béton. Attention toutefois à cette technique, car l’enduit qui recouvre un mur en pierre peut parfois laisser transparaître un son creux, mais le mur peut toutefois être porteur. Si vous enfoncez un clou à l’intérieur d’un mur porteur, la résistance sera forte. Dans ce cas, pas de doute, votre mur est porteur.
Vous pouvez également vous référer aux plans d’architecture de votre habitation. L’épaisseur des cloisons dessinées sur ces plans vous donnera une indication sur la nature du mur concerné. En cas de doute, faites appel à un maçon qui vous évitera bien des déconvenues.

Autorisation préalable pour l’ouverture d’un mur porteur

Une autorisation d’abattage de mur ou d’ouverture de baie est à demander auprès du service de l’urbanisme de votre mairie si vous êtes propriétaire de votre maison.
Pour une copropriété, dans le cas d’un appartement, c’est une demande auprès de votre syndic de copropriété qui s’impose. Il sera alors nécessaire de joindre trois devis : un pour le maçon, un pour l’architecte et un pour le BET chargé de l’étude de votre projet.

Choix du maçon chargé de l’ouverture de votre mur

Pour abattre une cloison porteuse, faire appel à un maçon est indispensable. Il fera un état des lieux de votre logement et un calcul de structure pour définir les éléments de soutien qui remplaceront la portance du mur démoli. Hauteur de l’ouverture, nature de votre dalle de sol, état de votre plafond, définitions des éléments porteurs seront analysés.
Le professionnel que vous choisirez devra disposer d’une assurance décennale béton armé/démolition.

Étapes requises pour l’ouverture d’un mur avec un maçon

L’entreprise de maçonnerie réalisera les travaux d’ouverture en 5 étapes.

Traçage de l’emplacement de l’ouverture dans votre mur

La localisation et les dimensions de l’ouverture doivent apparaître clairement sur votre mur.
Veillez à ce que votre maçon localise sur votre mur par un marquage au marteau et au burin les passages de gaines, câbles électriques et canalisations. Ils seront à déplacer.

Ouverture selon le type de matériaux du mur

Selon le type de votre mur, différentes méthodes d’ouverture sont à envisager.
Un mur en plaque de plâtre non porteur s’ouvrira à l’aide d’une scie. Un mur en carreaux de plâtre ou en béton cellulaire s’ouvre avec une tronçonneuse à disque.
Les murs en briques ou en parpaing s’ouvrent comme les précédents. Le marteau ou le burin permettront de desceller les éléments. Effectuer cette opération à la masse générera encore plus de poussières et pourra fragiliser le mur dans son ensemble.
Les gravats seront évacués par le maçon chargé de vos travaux. Son devis devra inclure un prix pour cette tâche non négligeable.

Pose d’un linteau IPN

Le linteau IPN est la poutrelle métallique qui supportera le poids auparavant soutenu par le mur porteur à ouvrir ou à abattre.
Le linteau mis en oeuvre sera ensuite coffré avec du béton.

Percement du mur porteur

En terme technique, percer un mur revient à le déposer. Cette opération s’effectue avec une masse ou une disqueuse, plus précise et offrant un rendu plus propre, notamment au niveau des contours de la démolition.

Pose des étais

Les étais seront mis en oeuvre temporairement pour prévenir la chute du plancher de l’étage supérieur de votre construction durant les travaux. Ce sont des éléments métalliques de charpente verticale qui soutiennent le mur ou le linteau.
Veillez à ce que votre maçon protège vos sols avant la mise en place des étais.
Attention, dans le cas d’une structure en bois, les étais se placent entre les poteaux, sous la poutre.

Prix pour l’ouverture d’un mur avec un maçon

Chiffrer le coût de l’ouverture d’un mur dépend de plusieurs paramètres :

  • la taille et la hauteur de l’ouverture envisagée ;
  • la composition et l’épaisseur du mur à abattre ou à ouvrir ;
  • si ce mur est porteur ou non ;
  • du nombre d’étais et de linteaux IPN nécessaires à la bonne réalisation des travaux ;
  • des finitions demandées : pose d’une fenêtre, d’une porte, peinture…

En règle générale, un budget de l’ordre de 1 500 euros est à envisager. D’autres renseignements figureront dans le devis comme la date de réalisation des travaux et une description des étapes de réalisation.

Démolir ou ouvrir un mur porteur ou une cloison par un maçon n’a plus de secrets pour vous. Le plus important : faire appel à un maçon expert en la matière pour l’ouverture de votre mur. Une entreprise de maçonnerie réalisera des travaux en accord avec la nature de vos murs. Ne faites pas l’impasse sur les autorisations préalables, au risque de voir votre projet ralenti.

Extension maison : Conseils pour agrandir votre maison